Rétine médicale

La cinétique d’évolution de la rétinopathie diabétique (RD) est fondamentale pour permettre de définir des délais de suivi adaptés et obtenir une prise en charge optimale des patients. En cas de RD d’aggravation rapide, une PPR souvent associée à des IVT d’anti-VEGF, devra être initiée afin d’éviter l’évolution vers des complications potentiellement cécitantes.

Le pronostic des œdèmes maculaires diabétiques (OMD) a été largement amélioré par les traitements intravitréens par anti-VEGF ou les implants de corticoïdes (dexaméthasone ou acétonide de fluocinolone) dans cette indication. Toutefois, de nombreuses interrogations persistent dans la prise en charge de nos patients diabétiques atteints d’un OMD, et notamment celle de traiter ou non dans le cas d’une haute acuité visuelle.

L’œdème papillaire (OP) correspond à un gonflement de la tête du nerf optique par blocage du flux axoplasmique au niveau de la lame criblée et extravasation de liquide plasmatique. C’est un signe ophtalmoscopique visible au fond d’œil et sur les rétinophotographies. Sa gravité dépend de son grade, qui conditionne le retentissement fonctionnel, mais aussi de sa cause, qui détermine le pronostic vital. Il peut être lié à plusieurs étiologies, dont l’hypertension intracrânienne (HTIC) lorsqu’il est bilatéral. Celle-ci peut être idiopathique ou secondaire. Les causes…

Les BALAD (Bacillary Layer Detachment), ou décollements de la couche bacillaire, sont des formes particulières d’accumulation de liquide exsudatif. Le liquide ne se collecte pas dans l’espace sous-rétinien comme dans les décollements séreux rétiniens (DSR) et n’a pas la distribution liquidienne observée dans l’œdème intrarétinien. Dans les BALAD, il s’accumule dans un espace intrarétinien formé par un clivage au sein des photorécepteurs (PR). Ce clivage se produit dans la partie des PR située entre le corps cellulaire et l’épithélium pigmentaire et appelée couche b…

Élément majeur de la rétine, l’épithélium pigmentaire rétinien (EPR) est lié à la choriocapillaire et aux photorécepteurs, avec un risque d’endommagement conjoint dans le cas d’une atteinte inflammatoire ou infectieuse. Les maladies inflammatoires peuvent altérer l’EPR soit de manière directe (photoréceptorites), soit via une ischémie de la choriocapillaire (choriocapillaropathie inflammatoire).

Les dystrophies rétiniennes sont un groupe de maladies génétiquement, moléculairement et cliniquement très hétérogènes. Un même gène peut être responsable de différents tableaux cliniques et, inversement, un même tableau clinique peut être dû à différents gènes. Plus de 100 gènes situés au niveau des photorécepteurs et de l’épithélium pigmentaire rétinien (EPR) ont été identifiés comme étant impliqués, avec différents modes de transmission et une variété de pénétrance et d’expressivité. Dans cet article, nous nous concentrons principalement sur les…

Les dépôts de matériel sous-rétiniens autofluorescents (SAD) peuvent être présents dans de nombreuses pathologies. Plusieurs mécanismes physiopathogéniques sont impliqués dans leur survenue, expliquant la grande diversité de pathologies associées. Aussi le diagnostic étiologique peut-il être parfois difficile. La localisation et l’aspect de ces dépôts, ainsi que leur mode de survenue, aigu ou chronique, sont autant d’éléments qui vont aider à orienter le diagnostic.

Le décollement de l’épithélium pigmentaire (DEP) de la rétine est défini anatomiquement par la séparation de l’épithélium pigmentaire de la rétine (EPR) de la couche de Bruch sous-jacente. Différentes affections sont associées au DEP, notamment la choriorétinopathie séreuse centrale, les pathologies inflammatoires, néoplasiques et iatrogènes. Toutefois, la cause la plus fréquente reste la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Ces DEP peuvent alors, selon leur origine, être schématiquement classés en vasculaires ou non vasculaires.

Les décollements de l’épithélium pigmentaire (DEP) figurent parmi les signes clés de la choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC), et plus largement des pathologies du spectre des pachychoroïdes. Leur fréquence est variable mais l’augmentation de la résolution des appareils d’imagerie permet de les détecter plus facilement.

La XVIe journée annuelle du CFSR (Club francophone des spécialistes de la rétine) s’est déroulée le 6 mai dernier sous la thématique « Améliorer nos pratiques ». Tour d’horizon des communications marquant l’actualité en rétine médicale présentées lors de cette rencontre.

Les 10 et 11 décembre derniers s’est déroulée l’édition 2022 du congrès ARMD. Une « Opération One Shot » pour se mettre à jour sur toute l’actualité de la rétine, sans s’y restreindre. L’essentiel à retenir est l’arrivée prochaine des nouvelles thérapeutiques dans la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) néovasculaire et atrophique, et dans l’œdème maculaire diabétique (OMD). Nous présentons ici les principaux points soulevés.

L’anticorps bi-spécifique, une prouesse technologique permettant d’agir sur une voie de signalisation d’intérêt, pour une meilleure prise en charge des patients atteints de maladies rétiniennes vasculaires. Symposium Roche

La vascularite rétinienne (VR) est une inflammation focale, segmentaire ou diffuse des parois des vaisseaux rétiniens et/ou capillaires. Elle est due à une maladie oculaire isolée, à une maladie inflammatoire systémique ou à une vascularite rétinienne idiopathique. On distingue la vascularite rétinienne primitive (inflammation directe de la paroi vasculaire) de la vascularite rétinienne secondaire qui est une projection inflammatoire d’un granulome actif localisé au niveau de la rétine ou de la choroïde sous-jacente. Les VR sont très fréquentes au cours des uvéites…

L’atrophie maculaire est responsable d’une baisse de vue assez sévère et souvent irréversible. Elle engendre une grande gêne pour la vision de loin et de près, ainsi qu’un scotome central. Les patients sont souvent adressés à des spécialistes en basse vision qui vont tenter d’améliorer leur qualité de vie.

En 2011, Querques et al . ont rapporté pour la première fois 2 cas de PEVAC (Perifoveal exudative vascular anomalous complex) chez des sujets ne présentant aucun signe d’hypertension artérielle, de diabète ou de toute autre vasculopathie systémique ou locale, et sans signe de DMLA. Le spectre clinique a ensuite été élargi par la description d’une série de 15 cas, incluant non seulement des formes isolées (47%), mais également des yeux de patients présentant une DMLA (40%) ou une myopie (13%). L’âge au moment du diagnostic était très variable (de 46 à 90 ans), touchant…

Derniers dossiers parus : 

Lumière sur l'éphithélium pigmentaire
Coordinatrice : Aude Couturier

Œdèmes maculaires
Coordinatrice : Aude Couturier

Œdème maculaire :
du diagnostic à sa prise en charge

Coordinatrice : Catherine Creuzot-Garcher

Prise en charge de la rétinopathie diabétique
Coordinatrice : Aude Couturier

Rétine en Pratique

Paris - France

Journée d’enseignement en présentiel et numérique
Prévenir ou guerir : Prévenir la survenue ou l'aggravation des maladies rétiniennes​​

Pour en savoir plus : lien

JPO

Perpignan - France

Les Journées Perpignanaises d'Ophtalmologie se déroulerons Villa Duflot

Renseignements et inscription : Lien

SFO 2024

Paris - France

130e Congrès de la SFO

Le congrès se déroulera au Palais des Congrès de Paris 

Programme et informations : lien

ARVO 2024

Seattle - Etats-Unis

Annual Meeting 2024 Association for Research in Vision and Ophthalmology

Informations : Lien

European Glaucoma Society (EGS)

Dublin - Irelande

16th EGS Congress

Informations : lien

Biennale azuréenne de contactologie

Nice - France

La prochaine Biennale azuréenne de contactologie se déroulera en 2024,

Informations à venir 



Congrès annuel CoRoNa

Perpignan - France

Le congrès annuel de l'association de formation médicale se tiendra au palais des congrès de Perpignan sur le thème

L’intelligence artificielle en ophtalmologie : Évolution ou révolution ?

Programme et inscriptions


Congrès Monti

Marseille - FRANCE

La deuxième édition du congrès Marseille ophtalmologie nouveautés en thérapeutique et imagerie (Monti) se tiendra au palais du Pharo. 

Le thème ? Les urgences en ophtalmo­logie.
Celui-ci sera décliné autour de la pédiatrie, de l’oculoplastie, de la rétine médicale, de la rétine chirur­gicale et du glaucome.

Programme détaillé et inscrip­tions : Lien

EuDES - European Dry Eye Society

Madrid - Espagne

Le congrès EuDES aura lieu cette année en Espagne

Site internet : Lien

WOC - World Ophthalmology Congress

Vancouver - Canada

39th World Ophthalmology Congress.

Pour plus de renseignements : Lien

Formule 100% web

à partir de
40
an
  • Consultation illimitée de tous les numéros sur le site